Be happy, be… AAPPE !

Le mois de jan­vier est tra­di­tion­nel­le­ment consa­cré aux vœux.

Au nom de notre asso­cia­tion, comme en mon nom per­son­nel, je vous sou­haite, ain­si qu’à vos proches, une année 2020 pleine de cha­leur, de san­té et de pros­pé­ri­té.

Mais je forme aus­si des sou­haits forts pour l’AAPPE.

Qu’elle conti­nue à croître et embel­lir !

Au der­nier poin­tage de fin décembre, nous comp­tions 414 « aap­péistes ».

Même si l’engagement et le dévoue­ment au ser­vice de l’association res­tent pri­mor­diaux, il n’est peut-être pas exa­gé­ré de viser les 500 adhé­rents pour fin 2022.

Qu’elle pro­pose encore et tou­jours un col­loque annuel de qua­li­té !

La com­mis­sion ad hoc se réuni­ra bien­tôt. Nous avons déjà quelques idées.

Néanmoins, vos sug­ges­tions sont les bien­ve­nues, à vos cla­viers !

Qu’elle contri­bue à la for­ma­tion de nos confrères et des per­son­nels de nos cabi­nets !

Outre le col­loque annuel, nous allons pro­po­ser (sauf contrordre, le 13 mars à PARIS) une for­ma­tion sur le tarif régle­men­té de pos­tu­la­tion des avo­cats en matière de sai­sie immo­bi­lière, de par­tage, de lici­ta­tion et de sûre­tés judi­ciaires.

Qu’elle apporte, avec « Droit et Procédure » sa contri­bu­tion au droit pro­ces­suel et de l’exécution !

Avec sa sœur de cœur, l’association Droit et Procédure, l’AAPPE est enga­gée dans deux beaux pro­jets :

  • La col­la­bo­ra­tion édi­to­riale à la nou­velle revue pra­tique du recou­vre­ment (ancienne Revue des Huissiers).
    Plusieurs membres de l’AAPPE inter­vien­dront au sein de cette revue (que lan­ce­ra cou­rant 2020 l’éditeur DALLOZ) pour com­men­ter des arrêts ou pré­sen­ter des sujets de fond).
  • La par­ti­ci­pa­tion aux ate­liers des pro­cé­dures civiles d’exécution
    Ce nou­veau rendez-vous, orches­tré par Madame la Professeure  Soraya Amrani Mekki, se tien­dra en 2020. L’AAPPE y sera , bien évi­dem­ment, par­tie pre­nante.

Qu’elle accom­pagne les avo­cats dans la moder­ni­sa­tion de la publi­ci­té des ventes immo­bi­lières judi­ciaires !

Le Conseil National des Barreaux, fin 2019, a déci­dé de l’acquisition d’une pla­te­forme de ventes immo­bi­lières judi­ciaires, ceci afin de rendre plus acces­sibles les ventes immo­bi­lières judi­ciaires.

Cette plate-forme dis­pen­se­ra, en ligne, une infor­ma­tion claire, impar­tiale et com­plète sur les ventes immo­bi­lières aux enchères des avo­cats ; per­met­tant la consul­ta­tion en ligne des cahiers des condi­tions de ventes et des cahiers de charges et des annexes, ain­si que le cal­cul d’une esti­ma­tion des frais en fonc­tion du prix envi­sa­gé.

L’AAPPE sou­tient vive­ment cette moder­ni­sa­tion et incite tous les pra­ti­ciens, dès que cela sera pos­sible, à publier leurs ventes par ce nou­veau vec­teur ;

Lequel est en phase avec les pro­po­si­tions de moder­ni­sa­tion de la pro­cé­dure de sai­sie immo­bi­lière éla­bo­rées par le CNB avec le concours de notre asso­cia­tion et adres­sées à la chan­cel­le­rie en avril der­nier, après appro­ba­tion du pro­jet par l’assemblée géné­rale du CNB.