Base documentaire

La saisie immobilière du XXIe siècle : Point de vue de l’adjudicataire (Frédéric Alléaume)

Nous venons au cours de cette mati­née d’aborder le point de vue de nom­breuses per­sonnes : créan­cier pour­sui­vant, débi­teur sai­si, créan­cier ins­crit, juge de l’exé­cu­tion. Chacun nous a fait part de sa vision sur la pro­cé­dure de sai­sie immo­bi­lière sou­li­gnant les dif­fi­cul­tés et les solu­tions per­met­tant de l’améliorer… dans son inté­rêt res­pec­tif.

Mais il est un point sur lequel tous se rejoin­dront lorsque l’inévitabilité de la vente aux enchères sera acquise : il faut quelqu’un pour ache­ter ce qui est ven­du et tant qu’à faire une per­sonne qui soit prête à payer le prix le plus éle­vé pos­sible.

De son côté l’enchérisseur offri­ra ce qui est stric­te­ment suf­fi­sant pour être décla­ré adju­di­ca­taire, conscient que sa future qua­li­té de pro­prié­taire ne relève pas d’une pro­me­nade de san­té mais bien, sur cer­tains aspects, d’un véri­table par­cours du com­bat­tant.

Sans pré­tendre à l’exhaustivité ou à la com­pé­tence des inter­ve­nants qui ont dévoi­lé il y a deux ans les méandres d’une adju­di­ca­tion sui­vons donc le cours de celle-ci sous le regard de Robert de sa simple qua­li­té d’enchérisseur (I) à son sta­tut de pro­prié­taire (II).

Nature du document :

Matière :

Document : La saisie immobilière du XXIe siècle : Point de vue de l’adjudicataire (Frédéric Alléaume) ( fichier pdf)