Vous en rêviez, l’AAPPE l’a fait !

Un modèle type pour vos états de frais issus du nouveau tarif des avocats

 

Nous vous l’avions annoncé lors du colloque du 23 novembre dernier à Paris et vous le trouverez en cliquant sur le lien ci-après : Modèle type état de frais Vente – Loi Macron – LYON 09-2017

Il est le fruit du travail de la commission tarif et de son Président, notre confrère lyonnais Frédéric Alléaume qu’il faut remercier pour la qualité de ses travaux.

Je vous laisse le soin d’utiliser ce formidable outil et de nous faire part de vos impressions.

Avant que vous le preniez en mains, un petit rappel utile : la loi n° 2015-990 du 6 août 2015 (dite Loi Macron) a fixé le principe selon lequel en matière de saisie immobilière, de partage, de licitation et de sûretés judiciaires, l’avocat est en droit de percevoir, en complément des honoraires de son client, des droits et émoluments fixés sur la base d’un tarif déterminé faisant partie intégrante des dépens au sens de l’article 695 du code de procédure civile dont l’acquéreur a la charge au titre des « frais de la vente » selon l’article L. 322-9 du code des procédures civiles d’exécution.

Ce tarif est réglementé provisoirement par le décret n° 2017-862 du 9 mai 2017 et par l’arrêté du 6 juillet 2017 fixant l’émolument de chaque prestation figurant au tableau 6 de l’article Annexe 4-7 des annexes de la partie réglementaire du code de commerce.

Afin de faciliter le travail des confrères lesquels doivent en application de l’article R. 444-74 du code du commerce remettre « avant tout règlement » leurs « états de frais » présentant le compte détaillé des émoluments, frais et débours dus selon certaines modalités impératives, l’AAPPE a établi un état de frais « type » tentant de lister l’ensemble des prestations usuelles en matière de poursuite (onglet 1), d’acquisition (onglet 2) et opérant le calcul des droits proportionnels (onglet 3) l’ensemble sous forme de feuille Excel.

La présentation opère une distinction entre débours et émoluments les formalités et actes étant désignés par référence au tableau 6 et regroupés par étapes successives tentant de suivre le déroulé temporel d’une saisie de la préparation de celle-ci à la vente.

Bien évidemment selon la configuration des dossiers ou des habitudes des cabinets certaines prestations devront être supprimées, modifiées ou ajoutées (aucune cellule n’est protégée, celles sur fond saumon concernant les prestations minimales) mais l’idée générale est d’avoir une présentation homogène au plan national avec laquelle chaque acquéreur pourra facilement se retrouver.

L’impression conseillée est au format A3 paysage.

Ce modèle n’est en rien figé et il a vocation à être enrichi de vos remarques tant juridiques qu’informatiques afin de pouvoir avoir à terme un document le plus performant. Son auteur attend donc vos suggestions par mail à frederic.alleaume@aappe.fr

L’AAPPE.