FLUCTUAT NEC MERGITUR !

L’un des objec­tifs que pour­suit l’AAPPE est l’organisation d’événements juri­diques, ou la contri­bu­tion de l’association à de telles mani­fes­ta­tions.

Autant écrire qu’actuellement, cet objet peine à être rem­pli.

Nous, avo­cats, sommes angois­sés quant aux condi­tions dans les­quelles nous pour­rons redé­mar­rer, sans trop de dom­mages, notre acti­vi­té et relan­cer nos pro­cé­dures.

Et, sur le plan pré­ci­sé­ment pro­ces­suel, les textes adop­tés par le gou­ver­ne­ment, de par les dif­fi­cul­tés de com­pré­hen­sion, d’analyse et d’interprétation qu’ils sus­citent, n’ont pas spé­cia­le­ment voca­tion à nous ras­su­rer.

Et pour­tant… FLUCTUAT NEC MERGITUR !

Certes bat­tu par ces flots pan­dé­miques, le navire AAPPE ne devrait pas som­brer.

Notre col­loque annuel, consa­cré à la réforme de la pro­cé­dure civile (réforme résul­tante, pour l’essentiel, de la loi de pro­gram­ma­tion du 23 mars 2019 et du décret du 11 décembre 2019) se tien­dra, pré­ci­sé­ment, le 11 décembre pro­chain, à Paris.

Dans un for­mat tota­le­ment inédit et basé sur la recherche d’une inter­ac­ti­vi­té maxi­male, il réuni­ra Professeurs, Magistrats et Avocats qui confron­te­ront leurs ana­lyses et expé­riences, après près d’une année de pra­tique sur cette réforme.

Avant cela, l’AAPPE aura, avec sa com­plice, l’association « Droit et pro­cé­dure », par­ti­ci­pé aux Ateliers des pro­cé­dures civiles d’Exécution, actuel­le­ment fixés au 18 sep­tembre pro­chain, à la Maison du Barreau de Paris.

Les aléas sani­taires nous ont contraints de remettre la for­ma­tion (ouverte aux sala­riés des Cabinets) que nous pro­je­tions, sur la pra­tique du « tarif » des avo­cats, tel que pré­vu à l’Article A444-187 du code de Commerce.

Il en est de même pour notre pro­jet de for­ma­tion com­mune, tou­jours avec Droit et Procédure, sur les mesures conser­va­toires pré­vue en avril 2020.

Mais ces mani­fes­ta­tions auront lieu cou­rant 2021.

Et, dans l’attente, chaque mois, les lec­teurs de la « Revue pra­tique du recou­vre­ment » édi­tée par DALLOZ, pour­ront lire des articles de fond, ou des com­men­taires d’arrêt, sous la plume d’administrateurs de notre asso­cia­tion.